Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
482 303

Transmission génitale des HPV

 imprimer la version PDF

I. Condylomes Acuminés (induits par les HPV à bas risque)

Transmission orale

. Histoire naturelle courte : 4-6 mois.
. Récidives après traitement : 10 à 60% selon le sexe, l’étendue et la localisation.
. Pathologie très fréquente : 1%.
. Aussi fréquents dans les 2 sexes : 15-25 ans.
. Hautement transmissible : dans 65% des cas le couple est concerné.
. Le préservatif est nécessaire et doit être maintenu au moins 8 mois après rémission.
. L’examen du partenaire est impératif.

end faq

II. Transmission des HPV à risque

Transmission homme - femme

1. La transmissibilité virale est de 40 à 60%/acte.

2. La période de clearance des HPV chez l’homme est courte (7 mois en moyenne, ~ 12 mois pour HPV16).

3. La clearance des HPV chez l’homme est de 90% environ.

4. Dans un couple stable, au moment ou l’on observe des lésions chez la femme (HPV HR), compte tenu d’une évolution longue à développer des lésions à HPV (12 à 40 mois en moyenne), l’homme a en général éliminé son virus et n’est plus concerné par l’infection au moment où la partenaire présente des lésions.

5. Précautions:
- Avec un nouveau partenaire ou en cas de changement de partenaire, les rapports protégés sur une période de 8 à 12 mois seraient susceptibles de protéger la femme d’une éventuelle exposition au HPV. 
- Avec un ancien partenaire stable, il n’est pas utile d’adopter des mesures de précaution particulières ou de proposer un examen systématique des hommes, à l’exception de ceux qui observent des lésions sur le pénis ou qui appartiennent à une population à risque.

Transmission orale

. Prévalence du HPV : 5 à 10 fois moindre / transmission génitale.
. Le nombre de partenaires avec sexualité orale augmente le risque d’exposition.
. Les hommes sont 3 fois plus exposés que les femmes, le risque augmente avec l’âge.
. Le HPV16 est le plus fréquent.
. La clearance virale est élevée.
. A ce jour, il est prématuré de proposer des recommandations.

Les idées fausses sur l'infection à HPV

. L'infection à HPV est une IST comme les autres : FAUX.
. L'infection à HPV est une infection chronique : FAUX.
. Le préservatif pour tous doit être préconisé en cas d'infection à HPV : FAUX.
. Il faut un examen systématique des hommes : FAUX.
. Il n'y pas de risque sans rapports intimes : FAUX.
. Les homosexuels sont préservés de l'infection à HPV : FAUX.
. On peut confondre HPV et lésions associées : FAUX.

end faq



Références

Date de dernière mise à jour : lundi, 25 novembre 2013 17:15